La technique de la volée au tennis

Il existe autant de façon de jouer une volée que de situations vécues au filet. Chaque joueur doit faire face à un certain nombre de paramètres lorsqu’il monte au filet, et doit jouer une volée plus ou moins complexe :

·         La qualité de son coup d’approche et de l’endroit depuis lequel il est joué.

·         La position plus ou moins éloignée d’où est jouée la volée.

·         La nature du passing adverse (Long de ligne, croisé, sur le corps, tendu, plongeant, balle rapide ou à effet.

L’un ou l’autre, ou plusieurs de ces paramètres vont générer un niveau de difficulté plus ou moins important dans l’exécution de cette volée. Et ce niveau de difficulté va ainsi guider le joueur dans ces options de jeu.

 

Les éléments de base de la volée

La position d’attention

Au filet, liée à la reprise d’appuis,elle constitue le premier élément de base. Les paramètres en sont :

·         Un corps incliné vers l’avant, poids du corps sur les avant-pieds, épaules en avant des appuis.

·         Les coudes et les avant-bras décollés du corps, devant l’abdomen, vers l’avant d’environ 10 cm.

·         La raquette regarde en avant, la tête légèrement et surélevée.

·         La prise marteau, unique, est privilégiée.

·         La main gauche (droitier), vient se positionner sur le cœur de la raquette.

·         La tête regarde vers l’avant, les yeux fixés sur le coup adverse et la balle.

·         Les appuis écartés d’une bonne largeur d’épaules (stabilité)

·         Une légère flexion des genoux permettant aux cuisses de contrôler l’inclinaison du corps vers l’avant.

De cette position d’attention qui reste le passage obligé, même lors d’un enchaînement, va s’organiser une chaîne de mouvements communs à tous les types de volée bien identifiée.

 

La préparation

Le premier mouvement est la préparation (haut du corps : Early opening). L’urgence de temps relative de la position au filet engendre que cette préparation doit être économique en temps de réalisation et efficace. Les segments articulaires qui sont impliqués doivent donc être minimals. Sur la volée de coup droit, de la position coudes en avant, la préparation va être caractérisée par l’ouverture simple du poignet. Cette action va positionner la raquette sur le côté, allongée horizontalement et parallèle au filet. Il faut avoir l’image de la main qui s’ouvre (en l’occurrence la raquette) pour attraper la balle elle-même. Cette action est la plus économique qui soit. De plus cette ouverture du poignet est limitée anatomiquement (blocage en extension de la main) et le mouvement est par conséquent très court. La fameuse préparation courte et devant, préconisée par tous les entraîneurs, est bien appliquée. Pendant ce temps, la main opposée est restée à proximité de la main de jeu, ce qui a pour conséquence d’enclencher une légère rotation sur la droite, par rapport au filet, des épaules et du tronc (Env. 20-25°). L’armé ou préparation de la volée de coup droit est faite. Voyons les spécificités de la préparation de la volée de revers. En premier point, cela ne vous aura pas échappé, en volée de revers, le bras de jeu est devant, au contraire de celle en coup droit.

La première action en préparation de revers, va être de positionner latéralement le bras droit tendu/relâché (très légère flexion du coude), parallèle au filet et horizontalement.  De façon à produire une distance raisonnable, mais surtout anatomiquement facile à reproduire (distance du bras) afin d’impacter la balle sur le côté. La raquette est alors verticale, inclinée vers l’arrière (Env. 40-45°), la main gauche, tenant toujours le cœur de la raquette, le coude et l’épaule s’alignant avec cette dernière. Ce point fixe épaule-coude-main gauche, au-delà de son pouvoir équilibrant, va constituer une véritable « rampe de lancement » de laquelle la main et la raquette vont partir.

Une fois le haut du corps préparé, il convient d’observer ce qui se produit au niveau du membre inférieur, des hanches et des jambes, des appuis. Le très court temps d’action caractérisant une volée, m’indique que la base d’une volée doit être de garder les hanches faces au filet, avant de déclencher la frappe. Nous verrons plus loin les autres cas. Les hanches faces au filet dans la préparation impliquent donc la prise d’un appui ouvert à droite comme à gauche. Dans ce cas la hanche du côté correspondant s’avance automatiquement légèrement vers l’avant. Dans le timing organisationnel, cette prise d’appui, selon que l’on ait besoin de poursuivre le déplacement vers l’avant pour aller frapper la volée plus près du filet ou que l’on soit déjà à l’emplacement de la frappe, va donc : soit s’opérer dans un second temps dans la première situation (déplacement avant), soit de manière simultanée dans la seconde situation. Poser l’appui ouvert signifie que l’équilibre nécessaire au coup a été trouvé et qu’il faut déclencher la frappe.

 

La frappe : le transfert et la fin de geste

Dans l’une ou l’autre des 2 situations, une fois la préparation effectuée et la pose de l’appui ouvert, le joueur doit transférer (Weight dispatch). Ce transfert constitue la première étape de la frappe. Pour cela, il pousse fort vers l’avant dans la direction de jeu afin d’accompagner et d’avoir du mouvement au moment de la frappe. Au milieu de la poussée la raquette va donc venir impacter la balle. Le couplage des deux mouvements, poussée de l’appui et l’impact de la raquette dans la balle, auxquels on rajoutera la vitesse exploitée de la balle qui arrive, créent donc une énergie cinétique globale qui va permette de donner une vitesse nécessaire et adaptée à la balle.

La seconde étape est l’impact et la fin de geste. L’impact se produit dans un plan de frappe situé en avant de celui de l’appui équilibrant. Il a lieu en pleine poussée de l’appui. A cet instant, les épaules sont restées perpendiculaires au filet pour conserver une distance latérale adaptée côté revers, et grâce au bras gauche, en coup droit, la légère rotation dans la préparation est maintenue au maximum pour le même objectif de distance. Le plan de frappe est plus avancé pour une volée croisée qu’une volée jouée le long de la ligne.

Sur la fin de la poussée, la fin de geste se termine par l’envoi de la tête de raquette dans la direction et la zone de jeu, grâce à une légère flexion du poignet. Dès lors que le bras lui reste tendu/relâché l’action du poignet devient positive. Mais attention à ne pas le coupler à une flexion/extension du coude. Car dans ce cas il y aura une imprécision dans le plan de contact. La réception du déséquilibre maîtrisé par la jambe opposée termine cette fin de geste. La raquette ne doit pas terminer de l’autre côté du corps. Bien qu’envoyée vers l’avant la raquette doit aussi effectuer une légère descente afin de slicer la balle pour impulser un rebond le plus bas possible.

 

Les spécificités des volées jouées dans certaines positions ou situations particulières

La volée jouée à mi court au centre (1ère volée)

Ce type de volée reprend la grosse majorité des éléments de la description générale. On peut rajouter principalement, que ce type de volée est bien souvent une volée basse (comme lors d’un service volée ou d’un enchaînement démarré de la ligne de fond de court, donc loin du filet). Dans ce cas, la préparation est identique, il conviendra d’ajuster la hauteur du centre de gravité en fonction de la hauteur de la balle. Un des repères souvent préconisé est d’avoir les yeux à hauteur du point d’impact. Ce qui impliquera de descendre de manière importante sur les appuis. Cette volée doit être absolument jouée dans le mouvement, avec un appui ouvert qui s’orientera vers l’avant (pied du côté où la volée est jouée en avant de l’autre). Car l’objectif est de maintenir la dynamique du mouvement afin de se rapprocher du filet et de réduire les angles et les options de jeu pour le passeur. La qualité et la précision de cette volée déterminera la liberté que l’on se laissera de couvrir plus ou moins l’option adverse du lob en rapport de la couverture latérale propre du filet. Dans le cas d’une volée haute à mi court, l’amplitude de préparation devra être accentuée pour répondre à une vitesse réduite de la balle reçue. Cette préparation sera donc effectuée avec un bras de jeu qui se placera à la verticale du sol, en avant du corps et de l’appui. La frappe se jouera donc avec une pronation du poignet et une fermeture du muscle pectoral, plus ou moins prononcés en fonction de la longueur que l’on souhaitera apporter.

 

La volée de finition

La volée de finition est par définition une volée où l’on peut finir le point, donc où l’on se trouve à proximité du filet. La volée amortie est une des options pour finir le point. Ces volées demandent moins de mouvement, elles sont souvent jouées arrêtées ou avec juste une poussée simple sur un seul appui. La fin de geste est souvent réduite, s’arrêtant peu de temps après l’impact, surtout dans le cas de volées croisées.

 

La volée excentrée

La volée excentrée est donc jouée pour intercepter des passings proches des couloirs. Elle se joue en extension maximale du corps. Maximale signifie l’extension avec laquelle on couvre une distance la plus importante. Ce qui amène à tourner les hanches afin d’obtenir une allonge supplémentaire caractérisée par la largeur des épaules, la largeur du bassin, la longueur totale du couple bras-raquette et une ouverture des appuis la plus grande possible afin de proposer une inclinaison maximale du haut du corps équilibrée et maîtrisée. En partant de la ligne centrale du carré de service, un pied de chaque côté, largeur d’épaules, on peut avec l’extrémité de la raquette se rapprocher à moins de 50 cm du couloir. Ceci laisse ainsi une option de précision au passing très réduite. De grosses qualités physiques sont alors requises.

 

La volée sur le corps

C’est une volée qu’un joueur peut avoir à jouer beaucoup en double mais pas seulement. L’objectif est donc de se dégager du mieux possible. Pour cela, il y a 2 options « techniques » : vous avez eu le temps d’adapter votre trajectoire de déplacement et vous pouvez dans ce cas jouer normalement votre volée. C’est-à-dire que vous avez pu esquisser un dégagement latéral vous permettant de régler la distance avec la balle, pour simplifier la tâche technique vers le côté de votre direction de jeu, ou vers le côté opposé pour surprendre votre adversaire. Mais cela rend la tâche plus compliquée. Vous jouez alors votre volée normalement. La deuxième option, est que vous n’avez pas eu le temps de vous dégager avant la frappe. Dans ce cas, c’est la débrouille technique. Mais quelques astuces sont à connaître. Il faut privilégier la volée de revers. Avec un coude qui s’échappe latéralement vers l’extérieur, la volée restera jouable. Ne pas sauter en même temps, c’est un réflexe que beaucoup ont mais la perte des appuis n’est pas idéale. Si la volée de coup droit reste obligatoire, veuillez à garder la main bien devant votre corps et juste ouvrir le poignet pour positionner la tête de raquette en opposition. Cela devrait permettre de rester dans le coup ! Dans les deux cas, accompagner le coup d’un dégagement latéral vous aidera.

 

Comme vous l’avez vu, la volée est un coup qui se joue dans une zone de jeu proche du filet, où les temps de réaction sont raccourcis. Les mouvements techniques, globalement doivent être réduits, brefs et efficaces. Ce coup demande plus souvent à utiliser la vitesse de balle adverse qu’à en relancer davantage. La prise d’information et les aspects réactionnels sont primordiaux dans les choix de jeu et donc les moyens techniques à utiliser.

Articles suggérés

Stages-adultes-famille
Comment choisir sa raquette de tennis lorsque l’on est sujet au tennis elbow
La prise continentale au tennis
stage-competition
Le mental au tennis
coaching enfant tennis
La préparation du revers à une main au tennis
default image
Equipement pour jouer au tennis
service tennis ado
La tactique au tennis
fitness-prepa-physique
Préparation physique et mentale au tennis
entrainement-homme-adulte
Travailler sa confiance en soi
Stages-jeunes
Bien se connaître
jeune-tennis-entrainement
La prise marteau au tennis
raquette-dunlop-mouratoglou
Comment réaliser un bon revers d’attaque au tennis
tennis enfant
La technique du service au tennis
fin d entrainement
La tactique en fond de court au tennis
revers-tennis-adulte
La préparation du revers à deux mains au tennis
stage-joueur-adulte
Gérer les blessures au tennis
terre-battue-tennis
Comment bien choisir sa chaussure de tennis
tennis-stage-enfant
Les cordages de tennis en boyau naturel
coaching tennis
Conseils pour battre un attaquant de fond de court au tennis
stage-enfant-tennis
La technique du jeu de jambes au filet
raquette-dunlop-mouratoglou
La technique du smash au tennis
groupe tennis
Comment travailler sa VMA ?
entrainement-homme-adulte
Le relâchement au tennis
entrainement-homme-adulte
La frappe du retour de service au tennis
stage-junior-handshake
Routines d’avant match au tennis
coup droit junior
Le coup droit d’attaque
default image
Coaching Corner
stage-enfant-entrainement
La position armée au service
default image
Les techniques de prise de raquette pour le service
joueuse-adulte
La technique de la volée de revers au tennis
femme tennis
Comment améliorer la coordination de ses mouvements ?
coaching-intensif-stage
La technique du coup droit en décalage
joueuse-adulte
Cinq routines pour performer en match
raquette-dunlop-mouratoglou
Le coup droit au tennis
joueur-adulte
La tactique pour le retour de service au tennis
tennis-junior-stage
La technique du jeu de jambe en fond de court au tennis
coaching tennis one to one
Conseils pour battre un joueur de tennis qui monte à la volée
stage-ados-intensif
Le service volée
coaching-jeune
Quand faut-il changer le cordage de sa raquette de tennis ?
entrainement-homme-adulte
La technique au tennis
tennis-stage-enfant
Choisir une raquette pour un enfant
default image
Les cordages utilisés par les joueurs de tennis professionnels
stage-enfant-entrainement
La frappe en revers à une main au tennis
joueuse-adulte
Le coup droit en bout de course
joueur-adulte
Comment réaliser l’amorti parfait
entrainement-tennis-ado
Gagner contre un rameur
raquette-dunlop-mouratoglou
Le cordage au tennis
coaching coup droit fille
Conseils aux parents qui ont un enfant qui joue au tennis
tennis-balle
La technique du LOB au tennis
tennis-stage-enfant
Les prises de raquette en coup droit au tennis