La frappe en revers à une main au tennis

La technique

La prise eastern

C’est le type de prise le plus courant pour le revers. Elle nécessite le moins de réajustement du poignet sur une raquette placée verticalement, avant le contact de la balle. Elle permet d’aligner votre avant-bras et votre main en une position de protection et de préparation à l’impact, ce qui donne plus de force pour le revers à une main. Pour cette prise de revers eastern, faites tout d’abord comme si vous preniez votre raquette en prise eastern pour le coup droit, puis pivotez votre main à 90° vers la gauche. Votre pouce et votre index doivent alors former un « V » sur le chanfrein situé en haut du manche de la raquette, avec la jointure de l’index vers le haut. Placez votre pouce en diagonale le long du manche (et non pas en travers). Les joueurs expérimentés peuvent préférer enrouler leur pouce autour de la raquette, ce qui demande un peu plus de force au point de contact.

 

La prise marteau

Elle demande un poignet plus ferme que la prise eastern. Il est sans doute préférable de slicer, de servir et de faire des volées de revers avec cette prise-ci. En revanche, elle n’est pas adaptée pour les lifts, et n’a pas la même puissance d’accompagnement du geste que la prise eastern.

Pour la prise marteau, posez le talon de la main au-dessus du manche de la raquette. Si votre poignet n’est pas ajusté correctement, cela aura tendance à incliner la raquette. Le point de contact avec la balle se situera plus en arrière. Le poignet doit être plus souple, en position qui peut sembler anormale ou bizarre si la balle est frappée plus en avant comme avec une prise eastern.

 

La prise western

Cette prise est plutôt utilisée pour les lifts marqués, où la balle est prise bien en avant du corps. Servez-vous de l’angle de votre poignet pour déterminer le point de contact avec la balle, évaluer si votre poignet est bien tendu ou si vos appuis sont adaptés. Puisque l’avant-bras et la raquette doivent conserver un angle de 90° à la fois au moment du point de contact et durant le geste d’accompagnement, tout écart lors de la fin du geste indiquera qu’il y avait un problème initialement, lors du point de contact : soit vous avez perdu le bon angle, soit votre poignet s’est détendu lors du contact, soit vous étiez simplement trop loin de la balle et vous avez dû tendre la raquette pour l’atteindre.

 

La position d’attente

La raquette est inclinée légèrement vers l’épaule gauche en position revers, la tête de la raquette pointant vers la gauche plutôt qu’en direction du filet. Les pieds sont légèrement écartés, plus que la largeur des épaules, et les genoux sont fléchis.

 

La rotation et le pivot des épaules

Les épaules et les hanches décalent le corps vers le côté. Faire pivoter les épaules assez tôt est essentiel pour la réussite du revers. Pivotez dès que vous voyez la balle arriver sur votre revers afin de rapprocher le point de contact devant vous. Dès que vous tournez les épaules (en réponse immédiate à la balle qui approche), armez la raquette comme si celle-ci était une extension du haut de votre corps. L’angle fixe de la prise est de 90°, et le restera tout au long du geste. Prenez cet angle de poignet dès que vous changez de prise, pendant la première rotation d’épaules.

La tête de la raquette doit revenir au niveau de l’épaule, plus haut que votre poignet lors de la rotation des épaules. A cause du changement de prise, la raquette pointe davantage vers le bas, en direction de la clôture du bord du terrain, que lors du pivot initial. Le coude est fléchi, et votre main directrice est repliée, plus proche du corps que lors d’un coup droit (le tamis de la raquette s’intercale entre le corps et la balle). L’avant-bras droit est presque parallèle au sol. Transmettez votre poids vers votre pied gauche, qui est dirigé vers l’extérieur, vers la clôture (appuis en ligne). La rotation des épaules doit cacher votre futur coup. A chaque revers, la tête de la raquette doit se trouver au niveau de l’épaule au premier pivot, car elle n’a fait que suivre le haut du corps depuis la position d’attente. Pivotez enfin de façon continue pour dissimuler encore plus votre coup. Il n’y aura aucune perte de puissance lors de la frappe tant que le reste du mouvement suit de façon continue. La raquette est placée bien au-dessous de la balle avant le geste vers l’avant.

 

Le poignet reste fixe

Prenez la prise de revers et assurez l’angle voulu entre l’avant-bras et la raquette pour attendre la balle (le point de contact se fait devant le corps). Gardez le poignet presque immobile tout au long du mouvement. Ce sont les épaules et les bras qui vont armer la raquette vers l’arrière. Tout en maintenant l’angle du poignet et l’angle vertical de la raquette, baissez le bras et descendez votre corps pour vous préparer à un mouvement de bas en haut. Maintenez le poignet toujours fixe au moment de l’impact.

 

Le mouvement arrière

C’est à ce moment que le joueur apprécie le revers et cherche à rassembler son énergie vers l’intérieur, pour s’apprêter à la détente, afin d’effectuer un coup plus compact et plus ramassé. Juste avant le saut vers l’avant, il vous faut pivoter les hanches vers l’intérieur et tourner les épaules vers l’extérieur comme si vous vouliez regarder par-dessus votre épaule (regardez en direction de la balle, pour déterminer le moment adéquat pour le contact). A ce moment précis du mouvement arrière, la tête de la raquette et le filet sont parfois à plus de 180° l’un de l’autre. Cela crée une distance entre la raquette et le point de contact, ce qui créera d’autant plus de vitesse au moment de la frappe (la main directrice reste proche du corps pendant le mouvement d’armement de la frappe, et la raquette se trouve entre le corps et la balle). Tout ce qu’il reste à faire est de déployer la puissance emmagasinée sur la balle (et non à travers le corps). Le sentiment procuré par la frappe en revers est plus naturel et moins ambigu que pour un coup droit, qui implique de pivoter le corps entièrement vers le filet : en effet, le revers ne nécessite qu’un tiers de tour, en comparaison.

coaching-adulte-revers-mouratoglou

La puissance de frappe est déployée

Pendant que vos épaules et vos hanches pivotent en direction opposée du filet, desserrez votre main gauche. Il s’agit d’un point important. Si votre main gauche ne glisse pas, votre coude gauche ressort et vient gêner la fluidité du mouvement avant. Une fois que vous aurez amorcé le mouvement de frappe, la raquette continue d’accélérer. Conservez les mains proches du corps lors du mouvement arrière. La puissance sera issue du mouvement d’éloignement, depuis votre hanche gauche vers l’extérieur. Fléchissez les genoux pour vous assurer que le corps est plus bas que le point de frappe. Avant le début du mouvement de frappe, la tête de la raquette doit se trouver à 10 cm au-dessous de la balle. Le bras directeur va ensuite se détendre à partir de l’épaule, laissant l’autre main en arrière.

 

Un pas en direction de la balle

Pour garder la balle à un angle de 45°, faites un pas en avant (en appuis en ligne) afin de garder vos épaules de côté. Avancez vers le poteau gauche du filet avec le pied gauche, pointez votre pied avant légèrement en direction du filet, en faisant basculer le poids du corps vers l’avant (transfert du poids depuis le talon du pied vers l’avant, ou en glissant). Avancez le pied à plat pour garder votre équilibre. Avec les appuis ouverts, le pied d’appui est le pied gauche, incliné vers le côté. Les cuisses et les hanches sont prêtes à donner de la puissance en se relevant lors de la frappe.

 

Du point d’impact à la fin du geste

Avant de pouvoir effectuer des revers avec un mouvement extérieur puissant, vous devrez visualiser de façon précise l’accompagnement du geste, depuis le point d’impact jusqu’à la fin du geste.

Le poignet, l’avant-bras et la raquette sont symétriques par rapport au point de contact et la balle est maintenant repartie. Contrairement au coup droit, la fin de geste au revers ne s’accompagne que d’un tiers de tour. La position du point de contact est maintenu lors de la fin de geste, le poignet reste verrouillé selon le même angle et le bras est tendu. Déployez la puissance et relevez-vous. Soyez agressif et venez au contact de la balle bien au-devant de votre pied droit (appuis en ligne, pied gauche ouvert). Gardez votre raquette bien verticale, le poignet ferme durant l’impact, et poursuivez le geste aussi loin que possible après l’impact. Le bras gauche est important pour la fin du mouvement de revers, il aide à contrôler votre mouvement pendant que vous rouvrez vos épaules et vos hanches :

  • Lancer votre bras gauche vers l’arrière et vers le bas équilibrera le mouvement et la vitesse de votre bras droit, qui avance vers l’avant et vers le haut.
  • Il aide à freiner l’ouverture des hanches et des épaules, aidant la raquette à rester alignée plus longtemps avec la balle.
  • Il arrête automatiquement la tête de la raquette au même point à chaque coup, sans qu’il soit nécessaire pour cela de ralentir ou de retenir le mouvement.

 

Comparatif entre revers et coup droit

La différence qui est sans doute la plus basique entre ces deux types de coups est le développement musculaire insuffisant des débutants pour pouvoir effectuer le revers à une main. Pour pouvoir effectuer un revers puissant, il faut de puissants muscles extenseurs du poignet (situés sur le dessus de l’avant-bras). En ce qui concerne le revers, le rôle de la puissance musculaire est souvent occulté, l’accent étant davantage mis sur le sens du rythme et de la synchronisation.

Mais le revers nécessite bel et bien une certaine force dans le bras pour contrôler la tête de la raquette et maintenir le poignet rigide lors de l’impact. Par frustration, par manque de technique ou de puissance, il n’est pas rare qu’un joueur veuille changer de technique et opte pour le revers à deux mains ou préfère le coup droit (souvent excentré sur le court). Il est très important de ne pas reporter l’apprentissage du revers.

Il y a également beaucoup de points communs aux deux techniques de coups longs :

  • La position d’attente et l’ouverture rapide
  • L’épaule pivote en premier. L’amplitude du mouvement sera toutefois plus importante pour le revers, ce qui donne plus de force au haut du corps et accélère la rotation juste avant l’impact.
  • La prise, qui va de 120° à 90° entre le poignet et l’avant-bras au cours du mouvement.
  • Le point d’impact situé devant le corps.
  • Le maintien de l’équilibre et la bascule du poids du corps, vers la diagonale pour les appuis ouverts, sur la ligne pour les appuis en ligne.

Articles suggérés

La prise continentale au tennis
stage-enfant-tennis
La technique du jeu de jambes au filet
revers-tennis-adulte
La préparation du revers à deux mains au tennis
tennis-stage-enfant
Les cordages de tennis en boyau naturel
coaching-intensif-stage
La technique du coup droit en décalage
entrainement-homme-adulte
Le relâchement au tennis
default image
Coaching Corner
Stages-jeunes
Bien se connaître
fitness-prepa-physique
Préparation physique et mentale au tennis
joueuse-adulte
Le coup droit en bout de course
stage-joueur-adulte
Gérer les blessures au tennis
joueuse-adulte
La technique de la volée de revers au tennis
joueur-adulte
Comment réaliser l’amorti parfait
default image
Les cordages utilisés par les joueurs de tennis professionnels
joueuse-adulte
Cinq routines pour performer en match
raquette-dunlop-mouratoglou
Comment réaliser un bon revers d’attaque au tennis
groupe tennis
Comment travailler sa VMA ?
entrainement-homme-adulte
La frappe du retour de service au tennis
raquette-dunlop-mouratoglou
Le coup droit au tennis
raquette-dunlop-mouratoglou
La technique du smash au tennis
coup droit junior
Le coup droit d’attaque
coaching tennis
Conseils pour battre un attaquant de fond de court au tennis
entrainement-homme-adulte
La technique au tennis
jeu-tennis-adultes
La technique de la volée au tennis
fin d entrainement
La tactique en fond de court au tennis
default image
Equipement pour jouer au tennis
coaching enfant tennis
La préparation du revers à une main au tennis
tennis-balle
La technique du LOB au tennis
stage-ados-intensif
Le service volée
stage-competition
Le mental au tennis
Stages-adultes-famille
Comment choisir sa raquette de tennis lorsque l’on est sujet au tennis elbow
coaching tennis one to one
Conseils pour battre un joueur de tennis qui monte à la volée
coaching coup droit fille
Conseils aux parents qui ont un enfant qui joue au tennis
entrainement-homme-adulte
Travailler sa confiance en soi
tennis-stage-enfant
Choisir une raquette pour un enfant
stage-enfant-entrainement
La position armée au service
tennis enfant
La technique du service au tennis
jeune-tennis-entrainement
La prise marteau au tennis
entrainement-tennis-ado
Gagner contre un rameur
coaching-jeune
Quand faut-il changer le cordage de sa raquette de tennis ?
femme tennis
Comment améliorer la coordination de ses mouvements ?
joueur-adulte
La tactique pour le retour de service au tennis
terre-battue-tennis
Comment bien choisir sa chaussure de tennis
default image
Les techniques de prise de raquette pour le service
tennis-stage-enfant
Les prises de raquette en coup droit au tennis
tennis-junior-stage
La technique du jeu de jambe en fond de court au tennis
stage-junior-handshake
Routines d’avant match au tennis
raquette-dunlop-mouratoglou
Le cordage au tennis
service tennis ado
La tactique au tennis