Le coup droit au tennis

Bien que le service et le retour de service soient les coups les plus fondamentaux en compétition, le coup droit est sans doute le coup le plus utilisé dans les matchs amicaux ou l’entraînement. Selon les estimations, il représente jusqu’à 60 à 70% du total des coups joués. C’est pour cette raison qu’il est important d’avoir un coup droit stable, fondé sur une technique éprouvée.

 

Le coup droit

Dans la plupart des cas, il s’agit d’un coup frappé de bas en haut. Cela donne un niveau d’effet modéré permettant à la balle de s’élever au-dessus du filet, tout en gardant assez de contrôle pour l’empêcher de sortir des limites du terrains. La préparation de la frappe suit une trajectoire elliptique

On dit que l’on effectue un mouvement en boucle pour la préparation du geste, qui est aujourd’hui préféré au mouvement avant-arrière, et ce pour les raisons suivantes :

  • La trajectoire de la raquette masque mieux le coup qui va suivre. Cela pose également de bonnes bases pour accroître l’effet que l’on va donner à la balle.
  • Cela crée un rythme et une accélération naturelle lorsque la raquette plonge de haut en bas (jusqu’à 10 cm au-dessous de la balle ; le point d’impact sera marqué juste avant la poursuite du geste vers l’avant).
  • La préparation « arrière-avant » entraîne souvent le poignet dans le mouvement de recul, ce qui provoque une perte de contrôle de la tête de la raquette.

La préparation « arrière-avant » est plus adaptée aux niveaux débutants, le mouvement en boucle (ou « en C ») permet une meilleure maîtrise. L’accélération contrôlée du mouvement en C est à la base du mouvement du coup droit. Elle met l’accent sur la partie de la frappe qui est dirigée vers l’extérieur. Le mouvement arrière de préparation demande peu d’effort, la raquette suit une trajectoire elliptique. Quand l’accélération vers l’avant commence, la raquette reste alignée avec la balle, pour un accompagnement aussi prolongé et aussi complet que possible. Le mouvement en C, ou en boucle, se prolonge sans interruption dès que la raquette amorce le mouvement vers le bas. Plus le mouvement est ample, plus l’accélération sera importante. Enfin, plus la vitesse atteinte juste avant le point de contact sera élevée, plus l’effet et le contrôle sur la balle seront marqués.

 

La prise de la raquette

La prise eastern de coup droit

Placez votre main gauche sur le cœur de la raquette, le tamis perpendiculaire au sol (c’est-à-dire la tranche vers vous), comme si vous « serriez la main » de votre raquette. Il s’agit de la prise de raquette la plus répandue pour le coup droit ; elle est conseillée car elle permet une position orthogonale de la raquette par rapport à la balle au moment de l’impact, ce qui minimise le mouvement du poignet. C’est une prise parfaitement adaptée pour les balles qui rebondissent à hauteur de hanche, et qui peut facilement s’adapter à des balles plus hautes ou plus basses. Le point de contact se fait en avant du corps.

 

La prise continentale (ou prise marteau)

Le talon de la main est situé sur le dessus du manche, et incline la tête de la raquette. Cette prise requiert une certaine force dans le poignet. C’est une bonne prise pour capter les balles basses (avec un coup droit slicé), mais elle est moins adaptée pour les rebonds hauts. Le point de contact pour exécuter un lift, un peu plus près du corps, demandera beaucoup de rotation de la part des épaules.

 

La prise semi-western de coup droit

Gardez la tête de la raquette en position verticale lors du contact, afin de donner plus de puissance de frappe à la raquette. Ce type de prise est une sorte de compromis entre les prises eastern et western.

 

La prise western

Placez le talon de votre main presque au-dessous du manche. Lorsque vous relèverez la tête de la raquette, notez avec quelle perfection le tamis rencontre la balle. Plus la prise western est accentuée, plus le point de contact avec la balle devra se faire en avant du corps, et plus il sera facile de jouer immédiatement après le rebond. Ce type de prise est parfait pour les balles qui rebondissent haut, mais très peu adapté aux faibles rebonds.

 

La position d’attente

Elle dépendra en partie du style de positionnement du joueur. La position d’attente est un moment d’observation. Déplacez votre poids légèrement vers l’avant, sur le devant de vos pieds (les jambes un peu plus écartées que la largeur d’épaule), prêt à bondir dans toutes les directions. Vos genoux doivent être fléchis de manière à ce que la posture soit confortable. L’avant-bras et la raquette doivent déjà avoir pris leur position figée et alignée. Avec une prise eastern de coup droit, formez un angle d’environ 120°, les coudes proches du corps, la raquette devant vous. La tête de la raquette doit monter jusqu’au niveau du menton.

 

Rotation et pivot des épaules

Sauf si la balle qui arrive est très rapide, la boucle du coup droit n’est pas décrite de façon continue, mais se décompose plutôt en deux sous-mouvements. Le premier (la rotation des épaules) se fait automatiquement ; le haut du corps pivote instantanément de côté, et enclenche la première partie de la boucle du mouvement d’amorce. La seconde partie du geste est la boucle à proprement parler, qui se prolonge jusqu’à la fin du geste. A partir de la rotation de vos épaules, votre « sens de l’observation » va ajuster le rythme du mouvement de boucle en fonction de la vitesse de la balle. Dès l’instant ou vous savez que la balle va arriver sur votre coup droit, pivotez les épaules vers la droite, ainsi que vos hanches et votre pied droit. La raquette doit se situer entre le corps et la balle (angle de 120°), et votre genou droit doit être fléchi pour supporter le poids du corps.

Le poignet, l’avant-bras et la tête de la raquette sont toujours figés ensemble, tandis que tout le haut du corps pivote vers la droite. Même si la raquette pointe maintenant vers la ligne extérieure, l’angle formé avec l’avant-bras reste à 120°. Le coude est proche du corps. L’avant-bras parallèle au sol. Prenez peu à peu la position donnée par vos épaules tout en courant.

balle-raquette-tennis

Le mouvement de préparation

Dès que vous avez analysé la vitesse de la balle, vous allez synchroniser et adapter votre mouvement et son amplitude. Les opportunités pour un mouvement de préparation ample et large sont rares ; une boucle réduite, en revanche, va limiter les mouvements excessifs du poignet et du corps, et permettre au joueur de gagner quelques instants supplémentaires pour se placer correctement pour le mouvement de frappe. Sauf dans le cas d’une balle haute, la tête de la raquette ne doit pas dépasser le niveau des yeux pendant toute la durée du mouvement. Le coude reste assez proche du corps, jusqu’à arriver à la fin de geste et l’ouverture. Sauf dans le cas d’une balle haute, ramenez la raquette à peu près à 10 cm en-dessous de la balle à la fin du mouvement de préparation. Cela permettra d’amorcer votre mouvement avant selon l’angle et l’effet désirés (ce coup reste cependant un coup plat et slicé). Les genoux sont fléchis pour baisser le centre de gravité du corps. A la fin du mouvement de préparation, la tête de la raquette est dirigée vers le fond du court derrière vous, parallèle au sol (l’œil de la poignée est situé face à la balle), et l’avant-bras est relativement étiré. Même si la tête de la raquette est baissée et que la situation vous semble différentes, l’angle entre l’avant-bras et la raquette reste de 120°. La raquette est toujours verticale (sur la tranche). Enfin, le joueur garde l’œil rivé sur la balle avant et après le point de contact, jusqu’à ce que la balle reparte et quitte la raquette.

 

Un pas en direction de la balle

Cette ultime approche en direction de la balle doit permettre à votre raquette de rester en place le plus longtemps possible, vous permettant de donner du poids à votre frappe et de pivoter facilement vers le point de contact sur votre pied d’appui, soit le gauche (appuis en ligne), soit le droit (appuis ouverts). Lors du pas en avant, fléchissez les genoux et les cuisses pour avancer le poids du corps et ainsi insuffler davantage de puissance à votre coup droit au moment d’entamer le mouvement de frappe vers l’avant. Vos hanches et vos épaules vont naturellement se tourner en direction de la balle et donner plus de puissance et de synchronicité à votre geste vers l’avant et vers le haut. Juste avant ce pas en avant, pivotez le pied arrière (le droit si vous êtes en appuis en ligne) vers la ligne de côté, comme pendant la rotation des épaules. Cela vous donnera un meilleur appui pour soutenir le genou droit et pouvoir pousser vers la balle. (ce sera le pied gauche si vous êtes en appuis ouverts). Ensuite, avancez le pied gauche à plat fermement pour vous donner un bon point d’appui et assurer votre équilibre durant la frappe. L’angle entre votre pied avant et la ligne doit être d’environ 45° lors de ce pas en avant (pour les appuis en ligne). Cela favorisera le maintien de vos épaules tout au long du geste, tout en permettant à celles-ci ainsi qu’à vos hanches de pivoter avec facilité en direction du point d’impact au moment adéquat. Votre pied avant doit être légèrement dirigé vers le filet. Pour les appuis ouverts, il sera à 180° le long de la ligne de court, les pieds écartés et les épaules et les hanches de retour vers le point central de la ligne de court. Cette position du pied d’appui permet à votre poids de basculer vers l’avant (appuis en ligne) ou vers le côté. Même avec un dérapage sur le pied d’appui, votre poids doit basculer vers votre pied opposé, juste à temps pour frapper.

 

Point de contact

Le point de contact avec un « coup droit en prise eastern » se situe presque dans l’alignement du pied d’appui avant, légèrement devant (le pied gauche pour des appuis en ligne, le pied droit pour des appuis ouverts, le pied gauche pour des appuis fermés). La prise marteau semblera plus facile et plus puissante si le point de contact est légèrement décalé vers l’arrière (presque à mi-corps). Cette prise sera adaptée également pour les balles basses, dans le cadre d’un coup droit coupé (under spin). Avec une prise western, en revanche, le point de contact devra se faire devant le pied gauche, et sera plus adapté pour rattraper une balle juste après le rebond. Au point de contact, le coude droit est légèrement fléchi seulement, entre la balle et le corps. Le bras et la main gauches sont dirigés vers la balle qui arrive ; afin de déterminer le moment idéal pour frapper. La raquette est parallèle au filet, toujours orientée verticalement (sur la tranche) pour maximiser l’accélération.

 

Du point d’impact à la fin du geste

Le mouvement se fait vers l’avant et vers le haut, les pieds vers l’avant (pour les appuis en ligne ou fermés) ou inclinés sur le côté (appuis ouverts). C’est le moment de l’impact, où le mouvement, après avoir été contenu et calculé, est relâché et décolle. Cette partie du geste est naturellement celle où toute l’énergie se concentre vers la balle et l’impact. La tête de la raquette est très haute en fin de geste, et termine le mouvement de bas en haut en donnant juste assez d’effet pour garder le contrôle de la balle. Elle suit la balle vers l’avant et vers le haut aussi loin que possible, jusqu’à ne plus pouvoir rester sur la même trajectoire. Gardez votre poids concentré sur le pied avant. Le talon du pied arrière se soulève, ne laissant que le bout du pied au sol. Pivotez les hanches et les épaules en direction du point de contact, afin de faire finalement face au filet.

Articles suggérés

tennis enfant
La technique du service au tennis
entrainement-tennis-ado
Gagner contre un rameur
coaching enfant tennis
La préparation du revers à une main au tennis
jeu-tennis-adultes
La technique de la volée au tennis
groupe tennis
Comment travailler sa VMA ?
coaching tennis one to one
Conseils pour battre un joueur de tennis qui monte à la volée
entrainement-homme-adulte
La technique au tennis
joueuse-adulte
Cinq routines pour performer en match
stage-competition
Le mental au tennis
revers-tennis-adulte
La préparation du revers à deux mains au tennis
La prise continentale au tennis
stage-joueur-adulte
Gérer les blessures au tennis
coaching-jeune
Quand faut-il changer le cordage de sa raquette de tennis ?
default image
Coaching Corner
coaching coup droit fille
Conseils aux parents qui ont un enfant qui joue au tennis
joueuse-adulte
Le coup droit en bout de course
stage-junior-handshake
Routines d’avant match au tennis
joueuse-adulte
La technique de la volée de revers au tennis
stage-enfant-tennis
La technique du jeu de jambes au filet
tennis-stage-enfant
Choisir une raquette pour un enfant
Stages-jeunes
Bien se connaître
jeune-tennis-entrainement
La prise marteau au tennis
tennis-stage-enfant
Les prises de raquette en coup droit au tennis
default image
Equipement pour jouer au tennis
fin d entrainement
La tactique en fond de court au tennis
joueur-adulte
Comment réaliser l’amorti parfait
service tennis ado
La tactique au tennis
tennis-junior-stage
La technique du jeu de jambe en fond de court au tennis
fitness-prepa-physique
Préparation physique et mentale au tennis
coaching-intensif-stage
La technique du coup droit en décalage
raquette-dunlop-mouratoglou
Comment réaliser un bon revers d’attaque au tennis
tennis-stage-enfant
Les cordages de tennis en boyau naturel
entrainement-homme-adulte
La frappe du retour de service au tennis
terre-battue-tennis
Comment bien choisir sa chaussure de tennis
stage-enfant-entrainement
La position armée au service
femme tennis
Comment améliorer la coordination de ses mouvements ?
default image
Les cordages utilisés par les joueurs de tennis professionnels
tennis-balle
La technique du LOB au tennis
joueur-adulte
La tactique pour le retour de service au tennis
raquette-dunlop-mouratoglou
La technique du smash au tennis
default image
Les techniques de prise de raquette pour le service
stage-enfant-entrainement
La frappe en revers à une main au tennis
stage-ados-intensif
Le service volée
entrainement-homme-adulte
Travailler sa confiance en soi
entrainement-homme-adulte
Le relâchement au tennis
coaching tennis
Conseils pour battre un attaquant de fond de court au tennis
raquette-dunlop-mouratoglou
Le cordage au tennis
coup droit junior
Le coup droit d’attaque
Stages-adultes-famille
Comment choisir sa raquette de tennis lorsque l’on est sujet au tennis elbow